Maison Cartier

Tombés sous le charme d’un petit cottage de deux étages, Philippe et Gabriel souhaitent agrandir l’espace de vie sur la base de la mémoire de l’existant.

Lieu

Montréal, Qc

Services

Architecture

Année

2018

Superficie

1600pi2

Comment affirmer le caractère contemporain d’une intervention tout en mettant en valeur le patrimoine sur lequel elle porte? Ce sont les questions posées par l’opération, auxquelles les architectes ont répondu en portant une attention particulière aux détails, ainsi qu'aux nuances de texture et de tons.

L’escalier, les portes et les menuiseries en bois massif, les moulures en plâtre et les radiateurs en fonte font l’objet d’une restauration minutieuse.

Les pièces s’ouvrent les unes sur les autres, tout en gardant leur implantation d’origine et leur identité propre. Un jeu subtil entre préservation et transformation de l’existant permet de donner un nouveau souffle aux espaces, sans dénaturer leur logique d’organisation.

La cuisine est entièrement réaménagée autour d’un nouvel îlot en noyer et ses surfaces revêtues de porcelaine.

L’adjonction d’un volume à l'arrière affirme clairement le caractère contemporain de l’intervention, que ce soit par sa géométrie ou par sa matérialité.

Trait d’union entre l’ancienne bâtisse et son jardin, le nouveau volume s’articule en angle de manière à enserrer un jeu de terrasses en plusieurs niveaux.

L’intimité de l’îlot est préservée à travers une variété d’espaces tantôt couverts, tantôt végétalisés, et liés entre eux par différentes connexions visuelles et physiques.

Des lignes géométriques strictes dirigent l’avancée des constructions vers l’arrière, augmentant de 200pi² la superficie totale du logement.

L’ensemble des éléments caractéristiques de la maison d’origine (dont l’édification remonte au début du siècle dernier) sont rénovés et mis en valeur.

Ferronnerie du balcon, moulures des corniches et briques d’origine trouvent une seconde vie, redonnant à la façade toute sa prestance.

Crédit photo : Adrien Williams